5 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux – Community management

Home // Analyse // 5 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux – Community management

5 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux – Community management

En lisant la publication de webmarketing-com.com le 26 juin derniers sur les 5 erreurs à ne pas commettre sur les réseaux sociaux, nous avons eu envie de partager sur le même thème au sujet du Congo et de l’Afrique en général. Beaucoup utilisent déjà les réseaux sociaux pour des raisons professionnelles, mais comment ? Eh oui, voici notre liste des 5 erreurs que souvent les entrepreneurs ou managers africains et congolais commettent sur les réseaux sociaux.

 

Préalable sur les réseaux sociaux

C’est ici que tout se passe. Nombreux ne perçoivent les réseaux sociaux que comme un simple jeu ou une simple distraction, peu détecte dès le départ la portée des réseaux sociaux en tant que canal de communication et dans ce sens encore peu arrivent à s’en servir de façon efficace et bénéfique. Cela dit déjà que peu (bien que de plus en plus nombreux) investissent sérieusement pour les services de community management, on comprend la rigueur accordé à ce qui s’y passe.

La gestion des réseaux sociaux est une activité professionnelle et il faut la considérer ainsi si l’on veut profiter de façon complète et totale de ses retombées. Si non soi on fera de l’à peu près soit on investira pour du fun. Comme on le découvrira plus bas il n’y a pas de secret sur les réseaux sociaux : on obtient ce pour quoi on paie.

1- Confusion du profil personnel et professionnel

Une des erreurs les plus courantes chez les entrepreneurs qui envahissent le web au Congo ou même les politiciens et stars est de confondre leur profil personnel avec le profil professionnel. C’est incroyable le nombre de personne qui à côté prennent des comptes personnels sur Facebook et Linkedin pour des pages professionnels. Il est vraiment temps que l’on comprennent ; que l’un est destiné à la personne physique et l’autre à la personne morale, si on ne les dissocie pas on va se casser la figure à un moment. Celui qu’on surnomme ici le parrain @kiouari le disait il y a quelques mois.

2- Les publications : nombre et Qualité

Pour les publications, le mot clé ici est l’équilibre. Selon votre activité publier trop souvent est un des principaux critères qui poussent les internautes à arrêter de suivre votre page/compte ; mais attention, l’inverse est aussi vrai ! Les marques qui ne publient que trop peu lassent aussi leur public. En fonction de votre activité et de votre public il faut savoir quoi publier, quand publier et combien de fois publier. Savoir quelle image va avec quel texte, es ce que l’image ne peux pas être adaptée  à la charte graphique de l’entreprise. Les erreurs grammaticales et d’orthographe sont à bannir.

3- Le moi est haïssable

Presque une fois sur deux, quand on reprend la gestion d’une page ; une semaine après on nous pose toujours la question pourquoi avoir partagé ci ou ça. Il s’agit des contenus du secteur ou du domaine mais pas du client. Souvent les clients tombent dans le piège de ne parler que de leur produit. La plupart du temps au début vous aurez des réactions, après les gens se lasseront et vous vous retrouverez à parler avec vous-même ou simplement avec vos employés. Il faut construire des publications qui intéressent votre public. N’oubliez pas que sur les réseaux sociaux on a des communautés de consommateurs et non des automates d’achat.

4- Communiquer pour sa cible

Une des erreurs fréquentes que nous rencontrons avec les clients au Congo et en Afrique est la course aux j’aime/fans et followers qui finit par les distancer de leur public cible. Ce même élan les entraîne souvent à publier des contenus en inadéquation avec la cible principale. Il est crucial que vous choisissiez les réseaux sociaux en fonction de la présence de vos clients sur ces derniers. Publiez du contenus pour eux et non pour vous, utilisez les hashtag avec précautions et par nécessité mais non pour du fun. Publiez des articles, des études des infographies, des vidéos, des liens qui s’adressent à votre cible.

5- Investir dans les réseaux sociaux :

On ne le dira jamais assez, on ne récolte que ce que l’on a semé. Si vous n’investissez pas en temps, en énergie, en argent sur les réseaux sociaux ou sur le community management il vous sera difficile de comparer vos résultats avec quelqu’un qui le fait de façon optimisée. L’idée ici c’est d’arrêter de prendre la présence sur les réseaux sociaux pour une nécessité ludique ou une obligation de divertissement mais un pôle important dans le management même de la structure. S’il est tout à fait possible de connaître des premiers succès de manière organique, vous vous développerez plus efficacement et plus rapidement en y mettant un peu de budget et du personnel.

 

Les erreurs que les entreprises commettent souvent sur les réseaux sociaux, il y en a tellement à citer mais nous n’en avons sélectionnées que ces cinq (5). Cela découle des petites années d’expériences que nous avons dans le domaine. Vous êtes libre de vous faire votre idée et d’en débattre avec nous dans les commentaires.

Sélectionnez pour vous

Consultant #Marketing et #Communication , chef de projet #Web et #Ebusiness - Afropreneur et Africtivistes

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.